Mardi 22 octobre 2019

Le mensonge au service du vrai (1 Rois 1,11-21)


Lire le texte

Le récit consacré à la succession de David prend ici les teintes les plus sombres. Affaibli par l’âge, David est la victime des manœuvres conjointes de Bethsabée, sa femme et de Natan, le prophète. Natan charge Bethsabée de se rendre auprès du roi et de lui demander, après lui avoir rappelé la promesse qu’il aurait faite en faveur de Salomon (promesse qui n’est attestée nulle part!), pourquoi il a permis qu’Adonias soit proclamé roi. Mais le texte ne veut pas uniquement attirer l’attention sur l’habileté de l’argumentation développée par Bethsabée pour convaincre son mari, le roi, de désigner Salomon pour lui succéder sur le trône. En soulignant également le rôle éminent joué ici par Natan, le texte rappelle discrètement la vérité qui peut se dissimuler derrière le mensonge. Natan n’est-il pas celui qui, sur l’ordre de Dieu, avait annoncé à David que son trône serait affermi à jamais (2 S 7,15)? Dès lors, en faisant ce que le prophète lui conseille, et quand bien même elle semble poursuivre des intérêts égoïstes, Bethsabée n’en est pas moins au service – à son propre insu – d’un Dieu fidèle à ses promesses. Le récit nous apprend ainsi que celles et ceux que Dieu choisit ne sont pas maîtres du pouvoir qui leur est accordé. Et il nous dit encore que celles et ceux qui sont mandatés par Dieu sont sans dignité particulière.

Philippe Nicolet

Prière: Garde-nous, Seigneur, de tout assujettissement dans le monde; garde-nous aussi de tout mépris à l’égard de celles et ceux qui y exercent une autorité.  

Référence biblique : 1 Rois 1, 11 - 21

Commentaire du 23.10.2019
Commentaire du 21.10.2019