Mardi 23 octobre 2018

Révélation fermée (Apocalypse 5,1-5)


Lire le texte

Quel contraste entre la situation des chrétiens, dans leurs petites Eglises persécutées, tourmentées, ridiculisées, et l’immense et resplendissante louange dans le ciel ! Voilà que dans la grande vision du règne de Dieu, donnée par l’auteur de l’Apocalypse, ils ont pu reconnaître… leurs propres cantiques, les chants et paroles de leurs cultes, chantés par un petit nombre de voix sur terre – et chantés à toute force au ciel, dans la beauté et la vérité du règne de Dieu : « Saint, saint, saint est le Seigneur… Tu es digne de recevoir la gloire, l’honneur et la puissance… » (ch. 4, vv. 8 et 11). Mais même au ciel, même dans la vision, des obstacles se dressent. Un livre est là, scellé, fermé. Personne ne peut l’ouvrir. La révélation est là, mais inaccessible. L’homme qui reçoit cette vision en pleure. Et un des 24 anciens, un des 24 témoins de l’Alliance, le conduit à la vision suivante : le lion de Juda, le descendant de David a remporté la victoire. C’est lui qui pourra ouvrir le livre. A nouveau, porte fermée et promesse de porte qui s’ouvre, vérité cachée et promesse de révélation, à travers celui qui a remporté la victoire. Mais comment l’a-t-il remportée ? Qu’est-ce qui l’a rendu digne d’ouvrir le livre ? La suite de la vision nous le dira.

Hélène Küng

Prière: Dieu, qui as ouvert le livre où s’écrit notre dignité, pour tenir debout, fais en nous ce que tu dis, pour tenir debout, fais jaillir en nous l’Esprit !  

Référence biblique : Apocalypse 5, 1 - 5

Commentaire du 24.10.2018
Commentaire du 22.10.2018